Expert-comptable ou avocat-fiscaliste : à qui s’adresser pour votre entreprise ?

Expert-comptable ou avocat-fiscaliste : à qui s’adresser pour votre entreprise ?

Pour assurer la santé fiscale d’une entreprise, le dirigeant doit prendre conseil auprès de personnes avisées et compétentes. L’expert-comptable et l’avocat-fiscaliste sont les intervenants incontournables de l’accompagnement des entreprises.

Le rôle de l’expert-comptable

“Aujourd’hui, le nombre d’associations entre cabinets d’avocats et d’experts-comptables ne cesse d’augmenter.”

L’expert-comptable intervient dans le quotidien de l’entreprise : la tenue de compte, la production des bulletins de paie et autres documents comptables, le conseil, etc.

En cas de problème d’ordre juridique ou fiscal, il est souvent le professionnel contacté par les dirigeants d’entreprise.

Sa disponibilité et son expertise pluridisciplinaire et multisectorielle en font un conseiller polyvalent très apprécié des dirigeants d’entreprise.

En effet, l’expert-comptable ou le cabinet expert-comptable  intervient sur de nombreux secteurs de l’entreprise. Pour ne citer que quelques exemples :

  • Ce professionnel aide l’entreprise dans la réalisation de formalités juridiques et administratives notamment l’organisation de l’assemblée générale, la rédaction du procès-verbal de l’assemblée générale, le rapport d’activités, la tenue des registres légaux et même la rédaction des statuts.
  • Il aide le dirigeant la gestion de l’entreprise grâce à la transmission de données comptables lui permettant de déterminer le niveau de ventes, de trésorerie, etc.
  • Il aiguille l’entreprise dans ses choix stratégiques : forme juridique, évolution de la réglementation dans son secteur, etc.

Par ailleurs, ses avis contribuent à optimiser la fiscalité de l’entreprise en réduisant les dépenses ou en apportant un conseil sur les investissements à moyen et long terme.

Le rôle de l’avocat-fiscaliste

Expert-comptable ? Avocat-fiscaliste ? La différence semble mince voire inexistante pour beaucoup. Grâce à sa polyvalence et son expertise, l’expert-comptable semble se substituer logiquement à l’avocat.

Pourtant, les rôles de ces deux professionnels sont fondamentalement différents et complémentaires.

Là où l’expert-comptable va apporter un conseil sur l’administratif ou le juridique de l’entreprise, l’avocat traite la question notamment en cas de contentieux.

Un intermédiaire entre l’entreprise et les tiers

L’avocat-fiscaliste intervient dans les relations entre l’entreprise et les tiers (partenaire, fournisseur, clients, …) notamment lorsqu’il faut rédiger un contrat sur mesure : assurer la collaboration tout en garantissant l’entreprise sur les aspects fiscal et juridique.

L’avocat-fiscaliste agit comme un conseiller qui accompagne l’entreprise dans sa croissance tout en respectant les contraintes réglementaires.

Un intermédiaire entre les associés de l’entreprise

L’avocat-fiscaliste intervient aussi dans la gestion des conflits entre associés d’une même entreprise ou sur les questions relatives aux ressources humaines.

Il aide à trouver un compromis et à maintenir le dialogue entre les parties afin de trouver une solution rapide et profitable à tous.

Cependant, si ses conseils et son expertise sont des atouts précieux pour prévenir et éviter les conflits, le rôle de l’avocat-fiscaliste ne se cantonne pas à cela.

Il est également un défenseur de l’entreprise lors des contentieux avec l’administration fiscale.

Pour en savoir plus sur l’avocat-fiscaliste, cliquez ici.

 

 

Aujourd’hui, le nombre d’associations entre cabinets d’avocats et d’experts-comptables ne cesse d’augmenter. Ils peuvent ainsi proposer des services complets de soutien aux entreprises. Ils offrent un accompagnement clé en main aux dirigeants lesquels peuvent alors se recentrer sur leur cœur de métier : l’activité de l’entreprise.