Quel est le véritable coût du travail en France ?

En France, le coût du travail est connu pour être élevé sans que les salaires ne le soient pour autant. De charges salariales en charges patronales, salariés et employeurs payent en effet de gros pourcentages à la collectivité…

Quelle est la différence entre un salaire net et un salaire brut ?

Un salaire net, celui réellement touché par le salarié, c’est un salaire brut moins un pourcentage de charges salariales qui vont directement dans les caisses de l’URSSAF, de Pôle Emploi, des organismes de formation, de retraites et de prévoyance, ou encore à la taxe d’apprentissage.
Ainsi, la règle est simple :
Salaire net = salaire brut – 23 % de charges salariales.
Prenons un exemple sur un salaire brut de 1 800 € :
Salaire brut = 1 800 €
– Charges salariales = 414 € (23 % de 1 800 €)
= Salaire net = 1 386 € (1 800-414)

Quelles sont les charges pour l’employeur ?

L’employeur verse lui aussi des charges, dites « charges patronales », sur chaque salaire qu’il verse à l’un de ses salariés. Ces dernières sont également calculées selon un pourcentage sur le salaire brut (42 %), et servent quant à elles à financer les services de la sécurité sociale et de l’assurance chômage.
La règle est donc tout aussi simple que pour les charges salariales :
Coût du travail = salaire brut + 42 % de charges patronales

Si nous reprenons notre exemple de salaire brut de 1 800 €, cela donne donc :
Salaire brut = 1 800 €
+ Charges patronales = 756 € (42% de 1 800 €)
= Coût du travail = 2 556 € (1 800 + 756)

Le coût effectif du travail

Si l’on additionne les charges salariales, supportées par le salarié, aux charges patronales, supportées par l’employeur, on a donc :

 

Salaire net/brut, charges salariales, charges patronales… Quel est le véritable coût du travail en France ?

 

Ces charges sont néanmoins primordiales puisqu’elles permettent de financer tout le système de protection français dont, entre autres exemples, le chômage des salariés qui ont perdu leur emploi, les congés maladie et les soins remboursés par la sécurité sociale, etc.

Les coûts hors salaire

Au-delà d’un salaire et de charges patronales, l’embauche même d’un salarié représente un coût qui devra être immédiatement investi par l’employeur qui le ventilera dès la 1re année de travail du nouveau collaborateur.
En effet, toute prise de poste a des coûts indirects, qui ne sont pas calculés en pourcentage du salaire, ni liés au montant des charges, mais qui correspondent aux coûts de l’embauche et de la formation (qu’elles soient assumées par le personnel de l’entreprise ou qu’elles soient confiées à des sociétés externe), mais aussi d’équipement requis par le poste (outillage, matériel informatique, tenue spécifique, etc.).


1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...