Devis d’expert-comptable : les pièges et points à surveiller

Devis d’expert-comptable : les pièges et points à surveiller

Votre entreprise trouve que le devis expert-comptable est onéreux ? Voici quelques points à surveiller de près pour éviter les mauvaises surprises.

Un devis fait par un vrai expert-comptable

“Vérifier l’autorisation d’exercer de votre interlocuteur est la première étape.”

Certaines entreprises ont déjà eu la mauvaise expérience de s’adresser à un « faux » expert-comptable ou un expert-comptable ne faisant pas partie de l’Ordre des Expert-comptable. Vérifier l’autorisation d’exercer de votre interlocuteur est  la première étape.

Comment procéder ?

La seule et unique solution consiste à consulter l’annuaire de l’Ordre des Experts-comptables. Ce fichier recense tous les professionnels habilités à agir au titre d’Expert-comptable auprès des entreprises sur l’ensemble du territoire français.

Si votre expert-comptable ou le cabinet expert-comptable qui vous propose ses services ne figure pas dans cette liste, vous avez de grandes chances d’être en face d’un escroc ou d’un usurpateur.

Les services et les conseils sont indispensables

La mission première de l’expert-comptable s’articule autour de la tenue de la comptabilité de votre entreprise. Ce professionnel vous accompagne aussi lors de la création ou la domiciliation de votre entreprise ainsi que dans certaines étapes du développement de votre société comme les acquisitions ou les cessions.

Rien ne vous empêche également de demander simplement des conseils en gestion, par exemple, à votre expert-comptable. Ainsi, assurez-vous que le devis ou la lettre de mission proposée par votre cabinet propose au moins 1 à 2 heures de conseils pour votre entreprise.

Lorsque l’expert-comptable s’intéresse uniquement aux résultats, aux bilans, etc. de votre entreprise et ne prévoit aucun entretien de comptes-rendus ou de de conseils, vous devez immédiatement remettre en question son expertise. Contacter un autre expert-comptable en ligne ou en direct constitue alors une décision judicieuse.

Les honoraires du second exercice

Les experts-comptables se montrent souvent souples envers les entreprises nouvellement créées et proposent une facturation intéressante pour le premier exercice. Ce n’est pas toujours le cas au second exercice où ses honoraires risquent de s’envoler en même temps que votre activité.

L’idéal est alors de demander, en même temps que celui du premier exercice, le devis du second exercice. Vous aurez ainsi une idée du coût réel de votre collaboration à moyen terme et vous évitez les surprises. Le fait de pouvoir anticiper l’évolution de tarif est le plus important.

Au niveau du mode de facturation, chaque cabinet d’expert-comptable a sa propre stratégie :  facturation au forfait ou facturation au forfait ajusté ou encore honoraires calculés au temps passé sur le dossier. Cliquez ici pour amples informations.

L’indexation du tarif au chiffre d’affaires

Plusieurs cabinets d’expert-comptable prévoient une hausse ou une baisse de leurs honoraires en fonction des résultats et du chiffre d’affaires de l’entreprise. Le taux d’augmentation ou de réduction varie selon les cabinets. Demandez clairement à votre expert-comptable en ligne ses prévisions de hausse ou baisse de tarifs en fonction de l’évolution de votre chiffre d’affaires.

La prise en charge du bilan

Le coût d’intervention d’un cabinet d’expert-comptable varie en fonction de la prise en charge ou non du bilan annuel. Ainsi, assurez-vous que la mention « Bilan compris » figure bien dans le devis.

Cela signifie que votre interlocuteur ne vous facturera pas des honoraires supplémentaires pour la réalisation du bilan en plus des honoraires mensuels correspondant à la tenue des comptes courants.