Lourdes conséquences pour les TPE en cas de retard de paiement

Répartition des données par type d’entreprises

Le délai moyen de retard de paiement en France est de 11,9 jours. Seulement un tiers des paiements est effectué à échéance prévue. La part des paiements restants, en retard, se décompose ainsi : 36% : retard de moins de 15 jours 26% : retard entre 15 jours et un mois 5% : retard de plus d’un mois. 90% des grandes entreprises admettent des retards de paiement, avec de lourdes répercussions sur les entreprises de plus petite taille qui sont leurs partenaires directs. Seules 20% des PME (entre 10 et 250 salariés) paient leurs factures dans les délais. La moitié d’entre elles accusent un retard inférieur à 15 jours et 30% entre 15 jours et un mois de retard. La situation ne s’améliore pas, le délai de paiement a augmenté par rapport à la fin 2011. Les TPE (moins de 10 salariés). A l’inverse des structures plus importantes, 40% de ces entreprises paient en temps et en heure.

Dans l’union européenne

“90% des grandes entreprises admettent des retards de paiement”

En ce qui concerne les retards de paiement pour les PME européennes, la moyenne est de 13 jours. Pour les pays suivants : Allemagne : 6 jours Belgique : 11 jours environs France : presque 12 jours 41% des entreprises européennes respectent les délais de paiement, pour seulement 33% des entreprises françaises Les entreprises françaises règlent leurs factures avec un peu plus de retard que la moyenne européenne. Dans tous les cas, un retard de paiement entraîne des difficultés de trésorerie, voire des cas de défaut de paiement, plus fréquents lorsque le retard est supérieur à un mois.

title

content