Choisir votre contrat de travail : CDD, CDI ou travail temporaire ?

Détail des différents type de contrat de travail

 1/ Le CDI (contrat à durée indéterminée).

L’employeur peut embaucher librement.

La durée du contrat est indéterminée, c'es-à-dire qu'il ne précise pas de date ou de terme mais il inclut une période d’essai, variable selon le Code du travail.

Ce contrat n’est pas obligatoirement écrit mais cela est toutefois recommandé ; parfois, la convention collective l’impose.

 

Le CDI peut être rompu :

- D’un commun accord : il s'agit d'une rupture conventionnelle,

- Si l’employeur prend l’initiative de la rupture pour une cause réelle et sérieuse : il s'agit d'un licenciement,

- Si le salarié est à l’initiative de la rupture : il s'agit d'une démission.

 

2/ Le CDD (contrat à durée déterminée).

On peut recourir au CDD que de façon limitée, pour une durée précise : ce'est-à-dire qu'il doit porter une date de début et de fin de contrat.

Il est possible de le renouveler mais une règlementation stricte est à respecter.

 

Le contrat doit être écrit et comporter certaines mentions obligatoires, sous peine de voir le CDD requalifié en CDI.

 

Le terme du CDD est mentionné sur le contrat de travail mais une rupture anticipée est possible en cas de faute grave ou d’un commun accord.

Le salarié perçoit les indemnités compensatrices de congés payés et les indemnités de précarité.

 

3/ Le contrat de travail temporaire.

Il présente des caractéristiques similaires à celles du CDD : l’employeur y recourt de façon limitée, de date à date avec une période d’essai. Le renouvellement de ce contrat peut également se faire, sous certaines onditions.

 

Le contrat prend aussi une forme écrite avec des mentions obligatoires mais il faudra établir deux contrats de mission :

- Le premier entre l’entreprise et l’agence de travail temporaire,

- Le second entre l’agence et l’employé.

 

Ce dernier perçoit également des indemnités en fin de contrat.