Les limites du statut auto-entrepreneur

Les limites du statut auto-entrepreneur

Fiscalité de l’auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur présente l’avantage de formalités simplifiées, de charges sociales et fiscales allégées. Cela semble attractif pour le créateur d’entreprise, néanmoins certains aspects sont à considérer avant de choisir ce statut.

  • Dans le calcul de la base imposable de l’auto-entrepreneur, il n’y a aucune possibilité de déduction de charges, TVA ou impôts. Les éventuels investissements initiaux ne sont pas non plus déductibles.
  • Le système fiscal de l’auto-entrepreneur implique une imposition immédiate sur le chiffre d’affaires réalisé, mais pas sur les bénéfices dégagés.
  • L’auto-entrepreneur déclare et paie cet impôt chaque mois ou chaque trimestre, selon l’option prise à l’inscription. Il y a très peu de décalage entre les encaissements du chiffre d’affaires et le paiement de l’impôt.

Bien entendu, si l’auto-entrepreneur perçoit des revenus par ailleurs, il sera également redevable de l’impôt sur le revenu pour ces salaires.


1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...