Embauche d’un salarié : la visite médicale

Embauche d’un salarié : la visite médicale

Le Code du travail impose une visite médicale d’embauche ; c’est l’occasion d’informer le salarié des risques inhérents à l’exercice de ses fonctions et des précautions qu’il devra prendre. Le médecin du travail s’assure aussi que le salarié est apte à occuper le poste attribué, et n’est porteur d’aucune maladie dangereuse pour ses collègues de travail.

Une visite médicale obligatoire

Du fait du caractère obligatoire de la visite médicale d’embauche, l’employeur est tenu de faire le nécessaire pour que le salarié s’y rende avant la fin de sa période d’essai, délai légal imparti.

Le salarié est aussi tenu de s’y présenter dans la mesure où l’employeur n’a pas failli à ses obligations en prenant le rendez-vous et lui permettant de s’y rendre. Si toutefois le salarié ne se présente pas à la visite médicale, l’employeur doit mettre un terme à la période d’essai.

Si la santé du salarié impose une surveillance médicale renforcée, l’employeur demande un rendez-vous à la médecine du travail pour une visite médicale avant embauche.

Si l’employeur ne fait pas les démarches nécessaires pour que le salarié passe la visite médicale d’embauche, c’est un manquement à ses obligations et un préjudice pour le salarié qui pourra prétendre au versement de dommages et intérêts.

Exception : cas de dispense de visite médicale

La visite médicale d’embauche n’est pas obligatoire si deux conditions sont réunies :

  • Le nouveau salarié s’est présenté à une visite médicale il y a moins de 24 mois, a été déclaré apte à occuper le même poste.
  • Il faut que le poste de la nouvelle embauche soit identique au précédent, qu’il présente les mêmes risques professionnels.

Déroulement de la visite médicale

Soit le salarié se présente à la médecine du travail sur son temps de travail, soit il est rémunéré comme s’il était au travail.


1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Soyez le premier à laisser une note)
Loading...