Comment devenir un agent commercial indépendant
 

Comment devenir agent commercial indépendant ?

Un agent commercial indépendant est un professionnel autonome. Il travaille, s’organise et prend les décisions de façon indépendante. Sa mission consiste à prospecter et conclure des contrats pour l’entreprise par laquelle il est mandaté, sans toutefois en être salarié. Il utilise ses propres ressources, son propre réseau et ses propres techniques commerciales. L’essentiel de ses tâches s’articule autour de la prospection et la vente. Son but est d’élargir le portefeuille clients et concrétiser des ventes de biens ou services vendus par l’entreprise qui l’a missionné à cet effet. Cette mission est généralement assortie d’objectifs commerciaux pour rendre la collaboration fructueuse pour les 2 parties.

Quelles sont les qualités pour devenir agent commercial indépendant ?

Qui peut devenir agent commercial indépendant ? Un agent commercial indépendant doit faire preuve d’un grand sens de persuasion, d’une bonne capacité à s’adapter aux différentes situations. Organisé, méthodique et patient, l’autonomie est l’un des facteurs de réussite du métier de commercial indépendant. Mais la plus grande qualité requise est d’être un bon négociateur et un excellent commercial, l’objectif étant de vendre son offre au plus grand nombre. Un agent co indépendant est libre de ses actions sans lien de subordination avec l’entreprise pour laquelle il travaille.

Quelles démarches pour devenir agent commercial indépendant ?

Exercer en toute légalité en tant qu’agent commercial indépendant, implique d’effectuer certaines démarches. Il doit tout d’abord être en mesure de justifier son aptitude professionnelle au métier de commercial avant de pouvoir débuter une activité de vente.

Pour toute création, il se doit de respecter la législation relative au statut d’agent commercial indépendant. L’agent commercial doit être inscrit en tant que tel au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) et parallèlement, s’enregistrer auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI).

Un contrat est établi entre l’agent commercial et l’entreprise demandeuse. Cette dernière définit précisément le cadre de sa mission. Les mentions figurant sur le contrat précisent l’ensemble des conditions : zone géographique concernée, tâches attendues ainsi que les modalités concernant la rémunération et/ou la commission. L’agent commercial indépendant peut conclure des contrats de vente, de location ou de prestation de services. S’il peut exercer dans tous les domaines, le secteur d’activité dans lequel il est majoritairement présent est celui de l’immobilier.

En tant qu’agent commercial indépendant il est rémunéré uniquement à la commission. Il n’existe donc aucun salaire fixe : au plus de ventes sont concrétisées, au plus sa rémunération est importante.

Comment se déclarer agent commercial ?

Si vous optez pour l’ancien statut d’auto-entrepreneur, soit le statut actuel de micro-entrepreneur, vous pourrez effectuer les démarches en ligne ou vous adresser au greffe du tribunal de commerce pour concrétiser votre création d’emploi. Vous recevrez votre numéro Siren dès lors que votre dossier sera déposé complet. Les justificatifs suivants doivent y figurer : deux formulaires AC0, le contrat d’agent commercial, une pièce d’identité et la déclaration de casier judiciaire vide.

Si vous créez votre société pour devenir agent commercial indépendant, il faudra d’abord immatriculer votre entreprise au RCS et ensuite l’inscrire au RSAC, le registre spécial des agents commerciaux. Vous devrez y envoyer le même dossier que celui adressé au greffe du tribunal de commerce. Vous pourrez ensuite démarrer votre activité d’agent commercial et effectuer vos premières missions.

Quel statut juridique choisir pour devenir agent commercial

En tant que travailleur indépendant, c’est à vous qu’incombe le choix de la structure juridique. Pour encadrer cette activité professionnelle, plusieurs options s’offrent à vous. Chaque statut bénéficie d’avantages et inconvénients, le choix devra donc s’effectuer au cas par cas, selon votre situation, vos besoins et objectifs.

L’auto-entreprise, soit la micro-entreprise, consiste à créer une entreprise individuelle avec un statut facile à gérer, sans trop de contraintes administratives ni fiscales. L’auto-entrepreneur est cependant limité par le plafond du CA annuel et ne peut déduire ses frais.

L’autre option consiste à opter pour une entité juridique sous forme de société, en EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilités Limitées), SARL (Société A Responsabilités Limitées) ou SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle) par exemple. Un peu plus contraignantes dans leur gestion, elles permettent une plus grande liberté d’action (CA non plafonné) et une déduction des frais inhérents à l’activité.

Le commercial indépendant doit aussi être en mesure de justifier de la souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Il devra par ailleurs souscrire une assurance pour garantir les risques liés à l’exercice de son activité.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite