Comment devenir plombier indépendant ?
 

Comment devenir plombier indépendant ?

Quels sont les pré requis pour devenir plombier à son compte ?

Qui peut devenir plombier indépendant officiellement ? En tant qu’artisan du bâtiment, le plombier ne peut exercer son activité que s’il détient un diplôme reconnu par l’etat.
En effet, les métiers du secteur du btp sont régulés et il faut ainsi respecter des conditions pour pouvoir exercer cette profession. Pour devenir plombier, vous devez être titulaire d’un cap ou bep plomberie.
Vous pouvez également compléter cette formation avec une ou plusieurs certifications afin de pouvoir proposer différents types de services de plomberie lorsque vous ouvrirez votre entreprise de plomberie en indépendant.

Si vous n’êtes pas titulaire d’un diplôme ou d’une certification officielle, vous pouvez également exercer la profession de plombier si vous pouvez justifier d’au minimum 3 années d’expérience en plomberie en tant que salarié ou bien en intérim.

Par ailleurs, pour devenir plombier indépendant, vous aurez besoin de compétences en gestion pour gérer votre affaire et votre société. Se mettre à son compte signifie qu’il faut savoir gérer les aléas administratifs et financiers.

Quelles sont les démarches administratives pour créer son statut de plombier indépendant ?

La première étape lorsque vous souhaitez devenir plombier indépendant est de suivre une formation appelée spi ou stage de préparation à l’installation.
Cette formation, facultative depuis la loi pacte du 22 mai 2019 pour les artisans, se fait auprès de la chambre des métiers de l’artisanat de votre région.
Elle vise à vous donner toutes les informations à connaître en tant que futur chef d’entreprise. Tous les sujets liés à la gestion d’une société seront traités afin de vous former pour maîtriser la gestion administrative ou encore la comptabilité. Le spi se fait avec une formation qui dure environ 30 heures, répartie sur 4 ou 5 jours.

Maintenant, c’est à vous de choisir le statut juridique adapté pour votre entreprise de plomberie. Selon vos envies de développement mais aussi votre temps ou vos finances, différents statuts existent pour répondre à différents objectifs.

La micro-entreprise est le statut le plus simple à mettre en place si vous souhaitez débuter votre activité au plus vite. Les avantages fiscaux et sociaux sont intéressants, mais votre chiffre d’affaires est plafonné.

Si vous souhaitez développer plus tard votre entreprise de plomberie en indépendant et par exemple recruter des salariés, le statut de la sarl est recommandé. C’est d’ailleurs le statut préféré des plombiers indépendants en france. Dans ce cas-là, vous allez devoir créer votre propre société contrairement à la micro-entreprise qui se crée sur votre patrimoine personnel.

Réglementations à respecter quand on est plombier indépendant ?

Toute profession d’artisan dans le secteur du bâtiment est soumise à des risques car les travaux et les chantiers ont affaire avec des établissements recevant du public. De ce fait, il est important de se protéger lorsque vous êtes plombier indépendant.

Chaque chef d’entreprise de plomberie doit obligatoirement souscrire à une assurance nommée assurance décennale qui permet de couvrir tous les frais éventuels engendrés par les travaux qui surviendraient 10 ans après la fin du chantier. Le plombier indépendant doit aussi souscrire à une assurance en responsabilité civile professionnelle.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite