Création d'entreprise : Faire son choix parmi les options fiscales

Charlotte Martinez
Rédactrice de l'article
Responsable Communication

Posez-moi vos questions
01 70 38 39 81

Besoin d'un conseil ?
  • Simple
  • Rapide
  • Gratuit

Ou

01 70 38 39 81

Pourquoi se lancer dans la création d’entreprise ?

Vous avez un projet de création d’entreprise mais vous hésitez encore à vous lancer ? Voici les trois raisons pour lesquelles il est intéressant de se lancer à son propre compte :
 

1 : Devez votre propre chef et gérez votre travail comme vous le souhaitez ! Eh oui, vous n’aurez pas de patron, puisque le chef de votre entreprise, c’est vous. Organisez-vous comme vous le souhaitez, travaillez tard le soir ou tôt le matin, faites comme vous voulez !

 

2 : Tout le fruit de votre travail…c’est pour vous ! Eh oui, avec la création de votre entreprise, c’est vous qui récupérez tous les bénéfices. Attention tout de même, car bien évidemment, vous récoltez également toutes les pertes…

 

3 : Consacrez-vous à votre passion. Effectivement, vous avez toujours été passionné par un domaine, mais vous n’avez jamais eu la chance de travailler dans celui-ci ? C’est sans aucun doute l’avantage le plus important pour un créateur d’entreprise, la possibilité de réaliser son rêve et de vivre de sa passion.

 

Vous l’aurez donc compris, créer son entreprise nécessite des qualités d’organisation, de gestion et de régularité, mais c’est un projet de qualité qui saura vous faire réaliser votre plus grand rêve !

NB : Si vous avez besoin d’un conseil ou d’un devis, n’hésitez pas à me contacter.

L’expert comptable des pme à partir de 49€ ht/mois

Recevez votre devis en 1h gratuitement

WidgetAvisVerifies

Choix du régime fiscal : Micro-entreprise et régime réel simplifié

Intéressons-nous dorénavant aux choix du régime fiscal. Nous vous proposons dans un premier temps, de découvrir le régime de la micro-entreprise et celui du régime réel simplifié.
Le régime fiscale de la micro entreprise est destiné pour les employeurs et les travailleurs indépendants. Il concerne aussi bien les micro-entrepreneurs que les entreprises individuelles, qui ne dépassent pas les 170 000 euros pour les activités commerciales et 70 000 euros pour les prestations de services.

Ensuite, nous avons donc le régime réel simplifié. Pour avoir la chance de bénéficier de celui-ci, il faut faire une demande au Centre des Impôts des Entreprises via un courrier, avant le 1er février. C’est un régime qui offre une comptabilité super simplifiée.

NB : Si vous avez besoin d’un conseil ou d’un devis, n’hésitez pas à me contacter.

Recevez le e-book pour bien choisir son statut d’entreprise

Téléchargement immédiat

Choix du régime fiscal : Régime réel normal et déclaration contrôlée

Nous allons dorénavant nous intéresser au régime réel normal et au régime de déclaration contrôlée .

Si vous choisissez le premier régime, vous serez imposé sur vos bénéfices net dans la catégorie BIC (bénéfice industriels et commerciaux). Si vous dégagez malheureusement un déficit, la perte dépendra tout simplement du régime fiscal.
Ensuite, nous avons le régime de déclaration contrôlée. Celui-ci concerne les entreprises qui ont déclaré des bénéfices non-commerciaux, mais tout dépend de ceux-ci.

En effet, c’est un régime qui devient obligatoire pour toutes les entreprises qui déclarent un bénéfice non-commercial supérieur à 70 000 euros hors-taxe. Si vos bénéfices sont inférieurs, vous pouvez également opter pour ce régime, mais ce n’est en aucun cas, une obligation.

NB : Si vous avez besoin d’un conseil ou d’un devis, n’hésitez pas à me contacter.

Choix du régime fiscal : un réel impact !

Le choix d’un régime fiscal n’est pas un choix à prendre à la légère, puisqu’en effet, il aura un réel impact sur les cotisations sociales.

Effectivement, les travailleurs indépendants qui exercent une activité en nom propre ont leurs cotisations sociales calculées sur le bénéfice réalisé.

Pour les travailleurs indépendants qui exercent via une société à l’IR, sont calculées sur le quote-part de bénéfice. Et enfin, pour les travailleurs indépendants qui exercent via une société à l’IS, les cotisations sociales sont calculées selon le montant de la rémunération.

NB : Si vous avez besoin d’un conseil ou d’un devis, n’hésitez pas à me contacter.

Quelques informations à connaître

Le média service-public.fr renseigne parfaitement les créateurs d’entreprise en cas de doute ou de question. Nous vous proposons de découvrir quelques extraits de leurs documents :
 

- « La déclaration d'activité de micro-entrepreneur entraîne automatiquement l'option pour le régime micro-social simplifié pour les cotisations et contributions sociales. D'un point de vue fiscal, le régime de la micro-entreprise s'applique sauf si l'entrepreneur remplit les conditions pour choisir l'option du versement fiscal libératoire. 
 

- « Le bénéfice non commercial (BNC) soumis à la déclaration contrôlée correspond en principe à l'excédent des recettes encaissées sur les dépenses décaissées dans l’année. »


- « Le régime micro-BNC s'applique aux contribuables dont le montant annuel des recettes n'excède pas 70 000 € au cours de l'un des deux exercices précédents. Le seuil s'apprécie hors TVA : que les exploitants soient redevables de la TVA ou pas. »

NB : Si vous avez besoin d’un conseil ou d’un devis, n’hésitez pas à me contacter.

Où indiquer les options fiscales ?

Vous l’aurez donc compris, vous avez le choix entre quatre régimes fiscaux, qui vous apporteront tous, dans tous les cas, une comptabilité super simplifiée. Mais alors où indiquer les options fiscales retenues ? La réponse est simple, tout dépend de votre statut juridique :

  • Si vous êtes créateur d’une entreprise individuelle, il faudra remplir un formulaire P0
     
  • Si vous êtes créateur d’EIRL, vous devrez remplir un formulaire P EIRL
     
  • Si vous êtes créateur d’une constitution de société commerciale, vous devrez remplir un formulaire M0 (Cerfa 11680*02)
     
  • Si vous êtes créateur d’une constitution de SARL, vous devrez remplir un formulaire M0 (Cerfa 13959*03)

NB : Si vous avez besoin d’un conseil ou d’un devis, n’hésitez pas à me contacter.

Conclusion

À travers cet article, nous vous avons expliqué les différents régimes fiscaux existants à l’heure actuelle.
 

Vous l’aurez donc compris, faire son choix de régime fiscal n’est pas toujours évident, mais c’est pourtant un choix essentiel pour l’avenir de votre entreprise.
En cas de doute ou d’interrogation qui persiste, malgré la lecture de cet article, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel dans le domaine, qui saura vous guider pas à pas dans toutes vos démarches.

Nous espérons avoir pu vous aider et nous nous retrouvons très prochainement pour de nouveaux conseils !

NB : Si vous avez besoin d’un conseil ou d’un devis, n’hésitez pas à me contacter.

Charlotte Martinez
Rédactrice de l'article

Je suis une passionée de l'actualité économique, fiscale, sociale, comptable...

N'hésitez pas à me contacter pour toutes questions...

01 70 38 39 81
Pourquoi choisir Keobiz ?

Notre objectif est de réaliser une mission d’expertise comptable complète et de qualité avec un fonctionnement très simple et des tarifs défiants toute concurrence.

RAPIDE ET SIMPLE

Nos offres sont simples donc accessibles à tous. Elles vous apporteront également un réel gain de temps...

CONSEIL ET QUALITÉ

Nos offres sont toujours accompagnées de conseils avisés d'experts dans toutes nos spécialités.

TARIF IMBATTABLES

Nous souhaitons continuer à avoir des tarifs imbattables sur tous nos services.