Comment ouvrir un salon de thé ?
 

Comment ouvrir un salon de thé ?

Ouvrir son salon de thé, les étapes

Comment passer de l’idée à l’action pour vous lancer à votre compte et ouvrir votre salon de thé ? Vous y pensez depuis un moment et vous vous demandez quelles sont les premières étapes pour mettre en oeuvre votre projet ?

Commencez par une étude de marché pour savoir dans quel secteur vous vous engagez et connaître la concurrence. Regardez les autres commerces de proximité qui existent dans la zone que vous allez choisir.
En effet, l’emplacement d’un salon de thé sera stratégique. Vous devez aussi savoir ce que la concurrence propose pour créer votre menu et vos offres en fonction de la demande mais aussi pour vous démarquer des autres établissements. Cette étude vous aidera également à construire votre business plan pour aller chercher des financements.

Un salon de thé est un établissement qui ne sert pas de boissons alcoolisées et qui propose des pâtisseries et en-cas à grignoter sur place. Les produits sont soit cuisinés sur place, soit simplement revendus. Ainsi, en fonction de votre offre, il n’y a pas d’obligation de diplôme à avoir. Si vous souhaitez cuisiner les produits sur place, il est préférable que vous ou l’un de vos collaborateurs ait un cap pâtissier par exemple.

Choisir le statut juridique pour créer un salon de thé

L’ouverture d’un salon de thé doit se faire en créant une société. Le statut de micro entrepreneur n’est pas forcément adapté à cette activité car il vous imposera un plafond dans votre chiffre d’affaires et d’autres contraintes. Préférez ainsi le statut de la sarl ou bien de la sas pour créer votre salon de thé en toute sécurité.

À vous de choisir le statut juridique qui conviendra le mieux à vos ambitions professionnelles pour développer votre projet.

Sachez qu’il faudra investir dans des biens matériels pour équiper votre établissement mais il faudra aussi un investissement immatériel correspondant par exemple à des frais de communication et de marketing pour faire connaître votre salon de thé ou votre café. Ce sont des éléments à prendre en compte lorsque vous créez votre société.

Les obligations pour l’exploitation d’un salon de thé

Comme il n’y a pas de boissons alcoolisées servies dans un salon de thé, vous n’avez pas besoin de permis d’exploitation et de licences spécifiques similaires à l’exploitation d’un bar ou d’un restaurant. Cela allègera donc vos étapes de création d’un salon de thé. Cependant, vous devez tout de même respecter les normes d’hygiène alimentaire et de sécurité car vous gérez un établissement ouvert au public avec un service de nourriture.

Dans votre local, vous devez aussi respecter la réglementation telle que les règles d’affichage des prix de vos produits en salle ou bien un nombre de toilettes et d’extincteurs en fonction de la capacité de votre salle.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite