La création d'entreprise est offerte J'en profite 🚀
 

Démission et chômage : tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance chômage

La démission est une décision prise par un salarié de mettre fin à son contrat de travail (que ce soit un CDI ou un CDD). Mais qu’en est-il des droits au chômage suite à une démission ? Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’allocation chômage et comment se déroule la recherche d’emploi avec Pôle Emploi ? Nous aborderons les différents aspects liés à la démission et au chômage, notamment l’assurance chômage, le préavis, la reconversion professionnelle et les motifs légitimes de démission.

Assurance chômage et allocation en cas de démission

La démission étant une rupture de contrat volontaire de la part du salarié, elle ne donne pas droit aux allocations chômage (ARE).

Toutefois, il existe des exceptions pour lesquelles le salarié peut prétendre à l’assurance chômage après avoir démissionné :

  • Les motifs légitimes de démission :

    si vous pouvez prouver que votre démission résulte d’un motif légitime, tel que le non-paiement de votre salaire, du harcèlement ou encore d’une mutation géographique importante, alors vous pourrez prétendre à l’allocation chômage.

  • La reconversion professionnelle :

    si vous souhaitez changer de métier ou suivre une formation qualifiante dans le cadre d’un projet professionnel reconnu, votre démission sera considérée comme légitime et vous permettra de toucher l’allocation chômage.

  • La création ou reprise d’entreprise :

    si vous démissionnez pour créer ou reprendre une entreprise, vous pourrez être éligible à l’allocation chômage, à condition de remplir certaines conditions et démarches administratives.

Les étapes pour bénéficier de l’assurance chômage après une démission

Pour prétendre à l’assurance chômage suite à une démission, le salarié doit respecter plusieurs étapes :

  • Informer son employeur :

    il est essentiel d’informer votre employeur de votre décision de démissionner par écrit (lettre recommandée avec accusé de réception) en respectant le préavis légal ou conventionnel.

  • S’inscrire à Pôle Emploi :

    dès la fin de votre contrat de travail, vous devez vous inscrire à Pôle Emploi en tant que demandeur d’emploi. Cette inscription est obligatoire pour bénéficier des allocations chômage.

  • Fournir les documents nécessaires :

    lors de votre inscription, vous devrez fournir certains documents à Pôle Emploi, tels que votre attestation Pôle Emploi, vos fiches de paie et votre certificat de travail.

  • Réaliser un entretien individuel :

    après votre inscription, vous serez convoqué à un entretien individuel avec un conseiller Pôle Emploi qui évaluera votre situation et vos droits au regard de votre démission.

Une fois ces étapes réalisées, vous pourrez bénéficier de l’assurance chômage et des allocations correspondantes si votre démission est considérée comme légitime par Pôle Emploi.

Le préavis en cas de démission

Lorsque vous démissionnez, vous devez respecter un préavis dont la durée varie selon votre contrat de travail et la convention collective applicable à votre entreprise. Ce préavis permet à votre employeur de trouver un remplaçant et de préparer votre départ. Durant cette période, vous continuez à percevoir votre salaire habituel et devez accomplir vos missions dans les conditions normales.

La dispense de préavis

Dans certains cas, le salarié peut être dispensé d’effectuer son préavis :

  • Sur accord entre les parties :

    si votre employeur accepte de vous dispenser de préavis, alors vous n’aurez pas à l’effectuer et pourrez quitter l’entreprise immédiatement.

  • En cas de faute grave ou lourde de l’employeur :

    si votre employeur a commis une faute grave ou lourde, telle que le non-paiement de votre salaire, vous pouvez être dispensé de préavis.

  • Lors d’un congé parental ou d’une mise en disponibilité :

    dans certaines situations spécifiques, telles que le congé parental ou la mise en disponibilité, le salarié n’est pas tenu de réaliser son préavis.

La reconversion professionnelle après une démission

Si vous envisagez de changer de métier ou de suivre une formation après votre démission, il est important d’anticiper et de préparer votre projet professionnel. La reconversion peut être une opportunité de vous épanouir dans une nouvelle carrière qui correspond davantage à vos aspirations et à vos compétences.

Pôle Emploi peut jouer un rôle essentiel dans cette démarche en vous proposant des conseils, des formations et un suivi personnalisé pour réussir votre reconversion. Grâce à son expertise, Pôle Emploi pourra vous guider dans le choix de la formation la plus adaptée à votre projet et vous informer sur les opportunités professionnelles qui s’offrent à vous.

Cela peut être également l’occasion de vous lancer dans l’entrepreneuriat et de créer votre propre activité. Keobiz, expert-comptable en ligne se tient à votre disposition pour vous accompagner tout au long de votre projet de création d’entreprise. Leurs experts pourront vous conseiller sur les démarches administratives, la gestion financière et les aspects juridiques nécessaires pour concrétiser votre projet entrepreneurial.

En ce qui concerne le financement de votre formation, plusieurs dispositifs existent pour vous aider à concrétiser votre projet :

  • Le compte personnel de formation (CPF) :

    ce compte permet de cumuler des heures de formation tout au long de votre parcours professionnel. Il peut être utilisé pour financer des formations certifiantes, diplômantes ou qualifiantes.Vous pouvez ainsi mobiliser votre CPF pour acquérir de nouvelles compétences dans votre futur domaine professionnel et faciliter votre intégration sur le marché du travail.

  • L’aide individuelle à la formation (AIF) :

    Pôle Emploi peut accorder une aide financière pour couvrir tout ou partie des frais liés à votre formation, sous certaines conditions et selon votre éligibilité. Cette aide peut être un véritable coup de pouce pour vous permettre d’accéder à la formation souhaitée et de vous reconvertir professionnellement en toute sérénité.

  • Les aides régionales :

    certaines régions proposent également des dispositifs d’aide à la formation spécifiques pour les demandeurs d’emploi. Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle Emploi pour connaître les dispositifs et les aides financières disponibles dans votre région. Ces aides complémentaires peuvent vous permettre de bénéficier d’un soutien financier supplémentaire pour concrétiser votre projet de reconversion professionnelle.

La recherche d’emploi après une démission

Une fois inscrit à Pôle Emploi, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé pour trouver un nouvel emploi.

Voici quelques conseils pour optimiser vos chances de retrouver rapidement du travail :

  • Actualisez votre CV et votre lettre de motivation :

    prenez le temps de mettre à jour et d’adapter votre CV et votre lettre de motivation en fonction des offres d’emploi.

  • Utilisez les outils en ligne :

    consultez les sites d’emploi, les réseaux sociaux professionnels et les plateformes dédiées pour rechercher des offres d’emploi adaptées à votre profil.

  • Développez votre réseau professionnel :

    participez à des événements professionnels, rencontres et forums pour élargir vos contacts et accéder à des opportunités d’emploi non publiées.

  • Suivez des formations complémentaires :

    utilisez votre CPF ou les aides disponibles pour suivre des formations qui vous permettront d’acquérir de nouvelles compétences et d’améliorer votre employabilité.

Enfin, n’hésitez pas à solliciter l’aide de votre conseiller Pôle Emploi qui saura vous orienter et vous accompagner dans votre recherche d’emploi après une démission.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Comptabilité

Comment fonctionne le bilan et le compte de résultat d’une société VTC ?

Lire la suite
Comptabilité

Les déclarations en auto-entreprise

Lire la suite
Comptabilité

Les livres obligatoires des auto-entreprises et micro-entreprises

Lire la suite