La création d'entreprise est offerte J'en profite 🚀
 

Tout savoir sur le fonds de solidarité pour les entreprises 

Le fonds de solidarité est un dispositif d’aide financière mis en place par le gouvernement pour soutenir les entreprises qui ont été durement touchées par la crise sanitaire. Son objectif principal est d’apporter une assistance financière rapide et adaptée aux besoins des entreprises impactées, afin de les aider à faire face à leurs difficultés économiques.Découvrez les conditions d’éligibilité, les modalités de calcul, ainsi que les autres dispositifs d’aides disponibles.

Objectif du fonds de solidarité

Face à la crise sanitaire liée au Covid-19, le gouvernement français a mis en place le fonds de solidarité afin d’apporter une aide financière aux entreprises les plus touchées. Ce dispositif a pour but de soutenir ces entreprises, notamment les plus petites et celles des secteurs les plus affectés, en leur permettant de faire face à leurs charges et de préserver leur trésorerie.

Conditions d’éligibilité au fonds de solidarité

Pour bénéficier de l’aide du fonds de solidarité, les entreprises doivent remplir certaines conditions telles que :

  • Avoir été créées avant le début de la crise sanitaire

  • Avoir subi une perte de chiffre d’affaires significative durant cette période

  • Ne pas être en liquidation judiciaire ou en cessation de paiement

Les entreprises éligibles sont principalement celles appartenant aux secteurs les plus impactés par la crise comme la restauration, la culture, les cafés, l’hôtellerie, le tourisme, l’événementiel ou encore les activités sportives et de loisirs.

Modalités de calcul de l’aide financière

L’aide financière accordée dans le cadre du fonds de solidarité se décompose en deux volets :

  • Une indemnité journalière forfaitaire pour compenser la perte de chiffre d’affaires subie par l’entreprise

  • Un soutien financier complémentaire pour les entreprises les plus en difficulté

Indemnités journalières forfaitaires

Pour calculer l’indemnité journalière forfaitaire, il convient de comparer le chiffre d’affaires réalisé durant la période concernée à celui de l’année précédente. L’indemnité est ensuite calculée en fonction de la perte constatée, sans dépasser un certain plafond. Ce plafonnement varie selon la taille de l’entreprise et son secteur d’activité.

Soutien financier complémentaire

Le soutien financier complémentaire est accordé aux entreprises qui ont des difficultés à payer leurs charges fixes.

Pour en bénéficier, elles doivent également répondre à certains critères supplémentaires tels que :

  • Avoir au moins 10 salariés

  • Subir une perte de chiffre d’affaires supérieure à 50% par rapport à l’année précédente

  • Ne pas être en capacité de couvrir leurs charges fixes avec leur trésorerie et les aides perçues dans le cadre du fonds de solidarité

Le montant du soutien financier complémentaire est calculé en fonction des charges fixes de l’entreprise et peut aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros par mois.

Pensions alimentaires et activité professionnelle

Il convient de noter que le versement de l’aide financière dans le cadre du fonds de solidarité n’est pas cumulable avec certaines autres prestations, telles que :

  • Les pensions alimentaires perçues ou versées

  • Les revenus tirés d’une activité salariée exercée en parallèle de l’activité professionnelle concernée par l’aide

Toutefois, certaines exceptions peuvent être prévues pour les entreprises en grandes difficultés financières.

Procédure pour obtenir le fonds de solidarité en 2023

La procédure actuelle en juin pour obtenir le fonds de solidarité reste inchangée. Pour faire la demande, il est toujours nécessaire de passer par l’espace personnel sur impôts.gouv.fr depuis sa messagerie sécurisée de façon dématérialisée. Une fois connecté, le demandeur doit sélectionner la période concernée pour laquelle il souhaite solliciter le fonds de solidarité, puis renseigner son numéro de SIRET. Ces informations permettent de générer le formulaire de demande, qui doit être soigneusement rempli et validé.

Grâce à cette procédure simplifiée, il est désormais plus facile pour les bénéficiaires potentiels d’accéder aux aides financières nécessaires pour faire face à leurs difficultés économiques liées à la crise sanitaire.

Fiscalité du fonds de solidarité en 2023

La fiscalité du fonds de solidarité a connu des modifications importantes grâce à la loi de Finances rectificative 2020 publiée au JO du 26-4. Cette loi a prévu l’exonération du fonds de solidarité en matière fiscale. Ainsi, les montants perçus dans le cadre de ce dispositif ne seront pas soumis à l’impôt. Une mesure qui vise à soulager les bénéficiaires en leur permettant de conserver l’intégralité des aides reçues.

En outre, cette exonération va encore plus loin puisque les indemnisations du fonds de solidarité seront déduites de votre résultat fiscal. Cela signifie que, que vous soyez soumis à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés, les montants perçus dans le cadre du fonds de solidarité viendront réduire le bénéfice imposable de votre entreprise. Cette déduction permet ainsi de neutraliser l’impact fiscal de ces aides financières.

Grâce à cette exonération et à la déduction des montants perçus, les entreprises bénéficiaires du fonds de solidarité pourront bénéficier d’un soutien financier sans voir leur imposition augmenter. Il s’agit d’une mesure essentielle qui vise à encourager et faciliter l’accès aux aides du fonds de solidarité, afin d’atténuer les conséquences économiques de la crise.

Autres dispositifs d’aides pour les entreprises

Le fonds de solidarité ne constitue pas le seul dispositif d’aide aux entreprises. En complément de cette aide, il existe d’autres dispositifs mis en place par le gouvernement, tels que le prêt garanti par l’État, l’activité partielle, ou encore les exonérations de charges sociales.

Il est donc essentiel pour les entreprises de se renseigner sur l’ensemble des aides disponibles et d’évaluer celles qui correspondent le mieux à leurs besoins.

  • Le prêt garanti par l’État (PGE), qui permet aux entreprises de bénéficier d’un crédit bancaire à un taux avantageux grâce à une garantie de l’État à hauteur de 90%

  • L’exonération de cotisations sociales patronales pour les entreprises des secteurs les plus touchés

  • Le dispositif d’activité partielle, qui permet de compenser en partie la réduction du temps de travail des salariés et ainsi éviter les licenciements

  • Le report ou l’étalement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises en difficulté

En somme, le fonds de solidarité est un dispositif d’aide financière précieux pour les entreprises impactées par la crise sanitaire. Il est essentiel de bien connaître ses conditions d’éligibilité et les modalités de calcul de l’aide pour en tirer le meilleur parti. Par ailleurs, les entreprises peuvent également bénéficier d’autres dispositifs d’aides pour faire face à cette période difficile et favoriser leur relance.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Comptabilité

Comment fonctionne le bilan et le compte de résultat d’une société VTC ?

Lire la suite
Comptabilité

Les déclarations en auto-entreprise

Lire la suite
Comptabilité

Les livres obligatoires des auto-entreprises et micro-entreprises

Lire la suite