Quelles sont les étapes pour ouvrir une auto-école ?

Les métiers de l’enseignement peuvent être passionnants. L’un d’entre eux se distingue par son originalité ; moniteur d’auto-école. Cette activité, aussi passionnante puisse-t-elle être, est encadrée par la loi. On vous propose de faire le point sur la manière d’ouvrir une auto-école ; quelles sont les compétences nécessaires ? Quelles sont les réglementations actuelles ? On vous dit tout !

Les pré-requis à la création d’une auto-école 

Faut-il un diplôme pour ouvrir une auto-école ?

Donner des cours de conduite ne nécessite pas un diplôme spécifique. Ce n’est pas une profession réglementée comme architecte ou avocat. Il faut toutefois remplir des conditions : 

Vous devrez suivre une formation agréée pour vous former sur la manière d’enseigner la conduite.

La création d’un business plan : le squelette du projet

Vous pouvez élaborer le projet de création de votre auto-école en faisant un business plan. Il vous permettra d’étudier la concurrence et d’implanter de manière stratégique votre auto-école.

En effet, les auto-écoles sont souvent implantées dans des zones de chalandises passantes, près des lycées et des établissements des études supérieurs (universités, IUT, écoles de commerces, etc.). Elles doivent être faciles d’accès. Retenez une chose : la proximité est essentielle pour une auto-école. L’accès doit être aussi facilité en terme d’amplitudes horaires afin de permettre aux lycéens et étudiants de suivre des cours de conduite après le cours. 

Le business plan est également l’occasion de faire le point sur vos finances. Comment payer les voitures : par un leasing ou un achat ? Quel est le montant du bail des locaux ? 

Vous pouvez être exploitant de votre auto-école et moniteur en même temps. Mais il est aussi possible de recruter un salarié ou un prestataire de services pour les leçons de conduite. C’est toutefois prendre le risque de réaliser moins de bénéfices. 

Quelles sont les réglementations actuelles pour ouvrir une auto-école ?

Quiconque ne peut pas enseigner la conduite. Il faut obtenir une autorisation officielle qui permet d’être moniteur ou monitrice d’auto-école. 

Concernant le local choisi, celui-ci doit aussi respecter des réglementations. Il doit avoir une superficie de 25 m2 minimum. Vous devez pouvoir recevoir vos élèves en apprentissage du Code de la Route. Il doit y avoir une distinction entre la salle d’apprentissage du code et l’entrée. Une bonne isolation sonore est également demandée. En un mot ; l’endroit doit être propice à l’apprentissage. 

Vous devrez acheter des voitures conformes à la réglementation pour les leçons de conduite. Double pédales pour la commande de freinage, rétroviseurs spéciaux, immatriculation spécifique… Autant d’obligations qu’il faut veiller à respecter pour éviter une amende.

Quel statut juridique est idéal pour créer votre auto-école ?

Il existe plusieurs statuts juridiques pour ouvrir une auto-école selon vos perspectives de développement.

L’auto-entreprise pour ouvrir une auto-école moderne

Le statut de la micro-entreprise est très facile et rapide à mettre en place. Il présente des avantages fiscaux intéressants. Toutefois, il impose un plafonnement de votre chiffre d’affaires annuel. Ce statut n’est pas adapté pour l’exploitation d’une auto-école traditionnelle.

Cependant, il existe aujourd’hui des nouveaux acteurs numériques de l’enseignement de la conduite qui mettent en relation élèves et moniteurs. En auto-entrepreneur, vous pouvez offrir vos cours en tant que prestataire sur des plateformes en ligne. 

Préférer une société pour une auto-école classique

Vous pouvez créer votre auto-école en choisissant le statut de la SARL (Société A Responsabilités Limitées) ou encore la SAS (Société par Actions Simplifiées). Ces statuts vous permettront d’embaucher des salariés et de réaliser un chiffre d’affaires plus important. C’est également cette construction juridique qui vous permettra d’ouvrir plusieurs écoles. 

Vous savez désormais comment ouvrir une auto-école. Alors attachez vos ceintures, vérifiez les angles morts et c’est parti !

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Comptabilité

Comment fonctionne le bilan et le compte de résultat d’une société VTC ?

Lire la suite
Comptabilité

Les déclarations en auto-entreprise

Lire la suite
Comptabilité

Les livres obligatoires des auto-entreprises et micro-entreprises

Lire la suite