brown wooden dining set inside room
 

Comment gérer l’ouverture d’un restaurant ?

Que ce soit par passion, tradition familiale, curiosité ou investissement, ouvrir un restaurant ne s’improvise pas et nécessite une bonne préparation en amont. Si préparer et vendre de la nourriture est déjà un métier, gérer un restaurant en est un autre ! Comment concilier les 2 ?

Quelles sont les étapes pour ouvrir un restaurant ?

Devenir restaurateur ou restauratrice en France, le pays de la gastronomie, est un projet ambitieux qui demande motivation et rigueur. Si ouvrir un restaurant est souvent la concrétisation d’un rêve de plusieurs années, il vous faut garder en tête les sacrifices que le métier de restaurateur exige.

Vous devez vous préparer à faire face à une concurrence rude, notamment dans les grandes villes où les restaurants se multiplient, à avoir des horaires décalés et à gérer le personnel. Bref à travailler beaucoup !

Pour toutes ces raisons, avant de vous lancer dans la création de votre propre restaurant, il est recommandé d’effectuer un bilan personnel et professionnel. Cette étape vous permettra de vérifier la compatibilité de vos objectifs de vie avec vos ambitions professionnelles. Le bilan personnel et professionnel infirmera ou confirmera votre choix de devenir restaurateur ou restauratrice.

Si vous n’êtes pas sûr d’avoir les épaules assez solides pour gérer un restaurant, il est conseillé de s’associer avec un partenaire pour partager les responsabilités administratives et financières, la gestion du social et l’amplitude horaire.

Comment bien se préparer à ouvrir un restaurant ?

Préparez l’ouverture de votre établissement de restauration à l’aide d’un business plan. Ce document vous permettra de synthétiser votre projet et sera le meilleur support pour aller chercher les financements auprès des organismes compétents.

Définissez quel type de restauration vous envisagez : restauration traditionnelle, restauration rapide, cafétéria et libre-service, snack, fast-food, haut de gamme, bistro chic, gastronomique…Quand vous aurez affiné le positionnement de votre point de restauration, vous pourrez définir concrètement son concept (menu, spécialités culinaires, parti pris, enseigne, storytelling, décoration, ambiance…). Les investissements diffèreront grandement s’il s’agit d’ouvrir un snack ou un restaurant gastronomique.

L’étude de marché vous aidera à trouver quelques réponses et vous guidera dans la recherche du local et du meilleur emplacement pour le type de restauration déterminé.

Quelles conditions pour ouvrir un restaurant en France ?

Avant de servir des repas à vos futurs clients et avant de pouvoir ouvrir votre restaurant, vous devez remplir plusieurs formalités administratives. Les formalités pour créer une entreprise de restauration dépendent du type de restauration. N’hésitez pas à vous adresser à un professionnel de la création d’entreprise dans le domaine des CHR qui saura vous orienter.

De manière générale, le restaurateur ou restauratrice, est un commerçant qui doit détenir un permis d’exploitation. Ce permis d’exploitation est délivré à toute personne ayant suivi une formation spécialisée. La formation comporte un volet juridique lié aux droits et obligations d’un restaurateur, aux règles d’hygiène dans un restaurant et à la prévention et lutte contre l’alcoolisme.

Cette formation payante est obligatoire. Elle s’effectue auprès des organismes agréés pour une durée variable selon le type de création d’entreprise. Si vous justifiez d’une expérience de plus de 10 ans dans la restauration, la durée de la formation sera réduite.

Quelles sont les formalités à remplir pour ouvrir un restaurant ?

Outre un permis d’exploitation, une déclaration d’ouverture du restaurant est nécessaire. Le dossier de création d’un restaurant doit être déposé auprès de la mairie. Cette démarche doit être réalisée par le propriétaire du fonds de commerce (s’il s’agit d’une personne physique) ou du dirigeant (en cas de société). Ce dossier doit contenir un formulaire CERFA, le plan de situation, le plan masse et une photo. Il faut également joindre les statuts de la société relatifs à la création du restaurant.
La déclaration d’ouverture est un document qui doit être envoyé au moins 1 mois avant l’ouverture.

Après l’obtention du permis d’exploitation, vous pourrez demander l’obtention d’une licence de restauration selon vos besoins :

Lors de l’ouverture de votre restaurant ou dans les 30 jours qui suivent, vous devez faire une déclaration d’activité auprès de la DDPP (Déclaration Départementale pour la Protection des Populations) afin d’attester du bon respect des règles d’hygiène.

Pour finaliser l’ouverture de votre restaurant dans les règles, vous devrez respecter l’affichage obligatoire d’un certain nombre d’informations : prix, origine des viandes, licences, protection des mineurs et répression de l’ivresse publique.

Quel est le meilleur statut juridique pour ouvrir un restaurant ?

Les démarches administratives vont de pair avec les démarches juridiques. Le choix du statut pour ouvrir votre restaurant est déterminant selon la stratégie de développement envisagée. Vous devez choisir un statut juridique qui corresponde à votre activité et à vos attentes. Le choix dépend également de la nature du restaurant : restauration rapide, traditionnelle, à thème, avec licence de débit de boissons, cuisine du monde…

Le meilleur statut juridique pour ouvrir un restaurant est celui de la SARL ou de la SAS, car il permet d’avoir une grande liberté dans les prises de décisions. Envisagez plutôt l’EURL si vous êtes associé unique.

Vous connaissez désormais les étapes pour vous lancer dans la création de votre propre restaurant  et si vous avez besoin de précisions, n’hésitez pas à nous contacter !

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite