Comment créer son entreprise de BTP ?
 

Comment créer une entreprise de BTP ?

Créer une entreprise de BTP : quelles sont les compétences nécessaires ? 

Pour exercer votre métier dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), des qualifications spécifiques sont exigées selon l’activité concernée. Il existe en effet de nombreuses compétences et spécialisations dans le domaine des bâtiments et travaux publics. Il s’agit par exemple de la maçonnerie, menuiserie, charpenterie, plomberie, ou de l’électricité.

Il faudra donc être titulaire d’une qualification professionnelle. Il peut s’agir d’un diplôme tel que le CAP ou le BEP dans le métier souhaité. Avant de créer votre entreprise de BTP, vous devez donc vous assurer que vous détenez les aptitudes nécessaires selon votre champ d’activité.

Si vous n’êtes pas vous-même diplômé dans un métier du BTP, deux solutions s’offrent à vous.

D’une part, si un ou plusieurs de vos collaborateurs possèdent le diplôme exigé, votre entreprise pourra effectuer les travaux en question. D’autre part, vous pouvez justifier de trois années d’expériences dans un métier spécifique du BTP. Ainsi, vous pourrez créer votre entreprise dans la spécialité où vous avez déjà exercé depuis 3 ans.

Attention : cette exigence ne concerne que les travaux liés au bâti et à la construction. Si votre objectif est de simplement proposer des services de bricolage divers, vous ne rentrez pas dans l’obligation d’avoir un diplôme ou une expérience spécifique.

Quel est le statut juridique pour votre entreprise de BTP ?

Les questions juridiques peuvent être décourageantes du fait de leur complexité apparente. Toutefois, un éclaircissement peut permettre d’appréhender sereinement cet aspect incontournable de la création d’entreprise. On vous propose d’y voir plus clair.

Deux options principales s’offrent à vous ;

La première, si vous décidez d’exercer votre métier seul, le statut de la micro-entreprise est très avantageux. En effet, les frais de dossiers sont modiques et la gestion est facilitée dans la mesure où vous échappez aux exigences de comptabilité traditionnelles. C’est une bonne manière de commencer votre activité ou de l’exercer de manière occasionnelle et sans contraintes.


Il existe aussi le statut de l’EURL – variante unipersonnelle de la SARL – qui nécessite de créer une société et implique davantage de contraintes fiscales comparé à la micro-entreprise. Toutefois, si vous prévoyez de réaliser un chiffre d’affaires important, l’EURL est préférable à l’auto-entreprise sur le long terme.

D’autre part, si vous souhaitez créer une entreprise de BTP avec des associés et étendre votre activité, il est recommandé de créer une Société À Responsabilité Limitée (SARL). Il s’agit du statut le plus utilisé dans le secteur du BTP. En effet, ce régime social sécurise en principe le capital personnel des associés et s’adapte efficacement aux métiers du BTP. Le statut de la société par action (SAS notamment) est plus complexe et s’adresse à des sociétés d’une envergure importante. Si votre SARL se développe, une transition vers le statut de SAS est tout à fait possible.

Créer votre entreprise de BTP : démarches et obligations

Vous savez désormais quelle forme juridique choisir pour votre entreprise de BTP. Il est désormais temps de concrétiser votre projet. Quelles sont les toutes dernières démarches avant de me lancer ?

Tout d’abord, montez votre business plan pour visualiser les coûts futurs. Cela permettra de projeter le développement de votre entreprise dans l’avenir et d’obtenir d’éventuels financements auprès d’établissements de crédits.

Ensuite, prenez note que toute entreprise de moins de 10 salariés est qualifiée comme une structure artisanale. Cela signifie que vous pouvez effectuer un SPI ou stage de préparation à l’installation en passant par votre chambre des métiers et de l’artisanat. Toutefois, la loi Pacte promulguée le 22 mai 2019 rend le SPI facultatif. Ce stage a pour but de vous donner tous les outils pour gérer votre entreprise en patron raisonnable. Il a l’avantage de vous préparer à faire face aux aléas de la vie d’une entreprise (comptabilité, management, administratif, etc.).

Enfin, sachez que toute activité de BTP doit être protégée et encadrée par un contrat d’assurance spécifique au secteur. Les risques étant élevés (accident du travail, matériel endommagé…), toute entreprise dans le BTP a pour obligation de souscrire une assurance décennale. Celle-ci couvre les dommages éventuels pendant les travaux sur une durée de 10 ans. Une assurance responsabilité civile et professionnelle est aussi demandée.

Vous avez désormais à votre disposition tous les éléments vous permettant d’envisager sereinement le début de votre activité. Contactez-nous sur notre site afin d’en apprendre davantage sur la création d’entreprise du secteur du BTP et les bonnes pratiques de l’entrepreneuriat.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite