Taxi ou VTC : comment choisir
 

Taxi ou VTC : comment choisir ?

Comment devenir taxi ?

Pour pouvoir comparer et choisir entre deux situations différentes, il convient de se renseigner et d’étudier toutes les solutions. Vous souhaitez vous lancer dans l’entrepreneuriat et créer votre entreprise de transport ? Mais vous ne savez pas encore exactement comment choisir entre vtc ou taxi. Pour commencer, la différence entre vtc et taxi se fait dès le début, lors de l’accès au métier.

Pour devenir taxi, vous devrez passer un examen de capacité professionnelle qui vous permet d’avoir la carte professionnelle de taxi. Muni de cette carte, vous pourrez faire la demande de l’ads ou autorisation de stationnement. Elle est plus communément appelée licence de taxi.

C’est cette licence qui constitue votre droit d’exercer l’activité de taxi. La demande de licence se fait auprès de la mairie et les délais d’attente sont extrêmement longs pour obtenir une nouvelle licence. C’est pourquoi certains chauffeurs cèdent leur ancienne licence et les revendent à des prix très élevés.

Mais il faut savoir que seules les licences délivrées avant l’année 2014 peuvent être cédées. Il faudra donc débourser une belle somme d’argent pour devenir chauffeur de taxi.

Comment devenir VTC ?

En parallèle de l’activité des taxis, une nouvelle manière de transporter les personnes s’est popularisée depuis environ dix ans. C’est la profession de chauffeur VTC ou véhicule de transport avec chauffeur. Le métier de chauffeur a toujours existé et les vtc concernaient plutôt une clientèle du monde du luxe qui avait besoin de services de transport ponctuels.

Mais depuis l’avènement des applications pour smartphones et d’entreprises comme uber, le service de transport des vtc est entré dans la vie courante et le quotidien d’usagers dans le monde entier. En quelques clics, il est possible de commander un vtc pour réaliser un trajet quotidien.

Ainsi, l’accès à la profession de chauffeur vtc est beaucoup moins contraignant que celle de chauffeur de taxi. Pour devenir chauffeur vtc, il faut passer un examen vtc et le valider. Ensuite, vous ferez la demande de licence vtc qui s’obtient facilement auprès du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Puis vous pourrez créer votre structure juridique pour lancer votre société de vtc. L’investissement financier sera donc moins conséquent que pour un taxi.

Quelle réglementation respecter lorsqu’on est taxi ou VTC ?

Les différences de coût quant à l’accès et à la formation de taxi ou de VTC s’explique ensuite par la réglementation et les conditions de travail plus ou moins lourdes en fonction de votre statut. Les taxis ont la possibilité de prendre en charge des clients qu’ils ont captés dans la rue ou en se faisant héler à tout endroit (ce que l’on appelle dans le jargon « la maraude »).

Tandis que les vtc peuvent seulement transporter des clients s’ils ont émis une réservation au préalable via un site web ou une application smartphone.

Les vtc n’ont pas le droit d’emprunter les voies de bus pour circuler contrairement aux taxis qui pourront donc conduire et arriver parfois plus vite à un point spécifique. Autour des gares et aéroports, il existe aussi des emplacements réservés aux taxis pour qu’ils attendent et trouvent des clients.

Concernant la tarification, les taxis et VTC le font aussi différemment. Les taxis ne fixent pas leur prix car il est le même pour tous et sera défini à l’aide de l’horodateur qui se trouve dans le véhicule. Le prix de la course ne sera donc pas connu à l’avance. Les VTC eux peuvent proposer leur propre prix et donc indiquer un tarif forfaitaire en avance au client.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite