La création d'entreprise est offerte J'en profite 🚀

Prendre rendez-vous avec un conseiller

Nos experts-comptables pour chirurgien-dentiste vous accompagnent dans votre activité.

Google rating
Keobiz
4.2
Basé sur 3067 avis
powered by Google
js_loader
CONTACTEZ-NOUS

Comptabilité du dentiste libéral : spécificités et obligations comptables

à partir de

79€ HT/mois

  • Création de votre entreprise gratuite
  • Accès à notre application de gestion comptable
  • Suivi par un chargé de mission dédié à votre activité
Google rating
Keobiz
4.2
Basé sur 3067 avis
powered by Google
js_loader
comptabilite-dentiste-liberal
accompagnement-sur-mesure

Un accompagnement sur mesure

cabinet-membre-de-ordre-des-experts-comptables

Cabinet membre de l’Ordre des Experts Comptables

tarif-comptable-adapte

Des tarifs adaptés aux besoins

cabinet-comptable-humain-technologie

De l’humain et de la technologie

Les chirurgiens-dentistes exercent une activité libérale. Leurs obligations comptables et fiscales varient selon le statut juridique (entreprise individuelle ou société d’exercice libéral) et le régime fiscal d’imposition des recettes (micro-BNC, déclaration contrôlée ou impôt sur les sociétés). Pour respecter ces obligations et assurer la bonne gestion de son activité professionnelle, le chirurgien-dentiste peut se faire accompagner par un expert-comptable spécialisé dans l’exercice libéral. Quelles sont les spécificités de la comptabilité du dentiste ? Pourquoi est-ce avantageux d’être assisté dans votre métier par un cabinet d’expert-comptable comme Keobiz pour votre comptabilité courante, vos déclarations fiscales, vos cotisations sociales et le suivi de votre trésorerie ?

Prendre rendez-vous avec un conseiller

Nos experts-comptables pour chirurgien-dentiste vous accompagnent dans votre activité.

Google rating
Keobiz
4.2
Basé sur 3067 avis
powered by Google
js_loader
CONTACTEZ-NOUS

Qui est Keobiz

Nos partenaires de confiance

Quelles sont les obligations comptables et fiscales du dentiste libéral ?

La chirurgie dentaire est une profession libérale réglementée. Le chirurgien-dentiste peut exercer en entreprise individuelle ou au sein d’une société, avec des obligations comptables et fiscales qui varient. En fonction de la forme juridique et du régime déclaratif, la comptabilité du dentiste libéral peut en effet varier du tout au tout : depuis la simple tenue d’un livre de recettes jusqu’à la gestion d’une comptabilité commerciale complexe. Dans ce dernier cas, le recours à l’expertise comptable est incontournable pour le cabinet dentaire. C’est à la fois une question de conformité et de sérénité.

Les obligations comptables du dentiste en entreprise individuelle

Dans le cadre d’une entreprise individuelle, vous exercez seul(e), sans associé(s), en étant responsable de vos biens personnels et professionnels. Les revenus issus de votre activité professionnelle sont soumis à l’impôt sur le revenu au titre des bénéfices non commerciaux (BNC), et déclarés en votre nom propre. Vous avez accès à deux régimes fiscaux : le micro-BNC et le régime de la déclaration contrôlée.

Au régime micro-BNC

Le régime micro-BNC est appliqué d’office aux chirurgiens-dentistes libéraux dont les recettes annuelles sont inférieures à 77 700 €. En cas de démarrage de l’activité libérale en cours d’année, ce seuil est ajusté au prorata des jours restants.

Sous ce régime, la comptabilité du dentiste est très allégée. Elle se limite à la tenue d’un livre des recettes, c’est-à-dire au seul suivi de la trésorerie en cours d’année. Les recettes sont reportées sur la déclaration 2042 C Pro en complément de la déclaration des revenus personnels, avec application par l’administration fiscale d’un abattement de 34 % couvrant les charges professionnelles. L’activité est exonérée de TVA. Enfin, le cabinet dentaire est soumis à la CFE (contribution foncière des entreprises).

Au régime de la déclaration contrôlée

Le régime de la déclaration contrôlée (régime réel d’imposition) est appliqué de plein droit au-delà du seuil micro-BNC, ou sur option à tout moment.

Sous ce régime, la comptabilité du dentiste est plus lourde. Il s’agit de tenir une comptabilité de trésorerie : tenue d’un livre-journal (pour enregistrer les recettes et les dépenses) et d’un registre des immobilisations et des amortissements, établissement d’un bilan comptable et d’un compte de résultat. Les revenus sont reportés sur la déclaration 2042 C Pro et sur le formulaire n°2035, avec déduction des charges afin de calculer le bénéfice imposable. Les professionnels de santé sont exonérés de TVA pour les actes qui relèvent du domaine médical. Enfin, le cabinet est soumis à la CFE.

Les obligations comptables pour le dirigeant ou l’associé d’une société d’exercice libéral

La chirurgie dentaire étant une profession réglementée, l’activité à plusieurs ne peut être exercée qu’au sein d’une société d’exercice libéral (sous différentes formes : SELARL, SELAS, SELAFA et SELCA) ou d’une société civile professionnelle. Ces deux formes juridiques sont soumises à l’impôt sur les sociétés, ce qui entraîne une gestion comptable plus complexe.

En effet, la comptabilité du chirurgien-dentiste libéral qui exerce au sein d’une SEL ou d’une SC est similaire à celle des sociétés. Elle nécessite d’enregistrer les opérations de trésorerie effectives avec créances et dettes, de tenir un livre-journal et un grand-livre, d’établir des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) puis de les déposer auprès du greffe du tribunal de commerce. La société est également redevable de la taxe sur les salaires, et exonérée de TVA pour les actes qui relèvent du domaine de la santé.

Dans ce cas de figure, le recours à un cabinet comptable spécialisé comme Keobiz est plus que recommandé. C’est la clé pour respecter toutes les obligations comptables de votre cabinet dentaire, garantir la conformité de vos comptes, et vous concentrer pleinement sur votre activité.

Quelles spécificités sociales pour un dentiste libéral ?

La comptabilité du chirurgien-dentiste libéral intègre aussi les obligations sociales. Il faut savoir que la protection sociale d’un médecin libéral relève du régime des travailleurs indépendants, intégré au régime général de la Sécurité sociale. Cela englobe différentes charges : 

En contrepartie, les chirurgiens-dentistes bénéficient de quelques avantages sociaux. Par exemple : l’accès aux chèques CESU préfinancés et aux chèques vacances pour les professionnels libéraux.

Il est toutefois préférable de déléguer ces obligations sociales (comme toute la comptabilité du dentiste) à des experts-comptables aguerris.

Quels avantages fiscaux pour les cabinets de chirurgie dentaire ?

Autre particularité de la comptabilité du dentiste libéral : certains avantages fiscaux sont applicables à une activité de santé exercée en libéral. En voici quatre :

L’expert-comptable du dentiste peut apporter son aide pour identifier les leviers fiscaux attractifs et pour les actionner.

Pourquoi faire appel à un expert-comptable pour sa gestion comptable en libéral ?

Vous n’avez aucune obligation d’avoir recours à un professionnel pour prendre en charge votre comptabilité de dentiste. Au régime micro-BNC en particulier, l’utilisation d’un simple logiciel de comptabilité peut suffire. Mais lorsque vos obligations comptables et fiscales sont plus lourdes, vous avez tout intérêt à vous faire aider : un cabinet d’expert prend en charge votre gestion comptable, vos déclarations fiscales et sociales, et vous donne de précieux conseils pour développer votre activité.

Avec l’assistance d’un comptable en ligne comme Keobiz, vous vous affranchissez de vos obligations réglementaires tout en assurant la conformité de votre comptabilité de chirurgien-dentiste libéral. Et, dans le même temps, l’aide de votre expert-comptable en ligne vous permet de vous focaliser sur votre cœur de métier : la prise en charge de patients qui comptent sur vous.

Avec Keobiz, vous vous assurer que votre comptabilité soit suivie par des experts spécialisés dans votre domaine, comme nous le faisons déjà pour d’autres professions libérales :

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

Tous nos articles

Voir plus d’articles