Comment ouvrir un salon de coiffure ?

Ouvrir un salon de coiffure équivaut ni plus ni moins à une création d’entreprise. Vous allez ainsi devenir entrepreneur, chef d’entreprise, ce qui implique un certain nombre de formalités de création dont l’immatriculation au Registre du Commerce (RC) ou Centre des Formalités des Entreprises (CFE) de votre société après avoir fait le choix du statut juridique et du régime fiscal avec l’aide de votre expert-comptable si besoin. Mais ce ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte. Voici quelques pistes.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un salon de coiffure ?

La profession de coiffeur est une profession réglementée car elle est qualifiée d’artisanale. La coiffure fait partie des professions réglementées en France. En effet, exercer le métier de coiffeuse ou de coiffeur signifie que vous disposez d’une qualification professionnelle grâce à un diplôme d’État. Pour ouvrir un salon de coiffure, vous devez donc être titulaire d’un diplôme tel qu’un Brevet Professionnel de Coiffure (BP), un Brevet de Maîtrise de Coiffure ou encore un diplôme inscrit au répertoire national de certification professionnelle dans le domaine de la coiffure.

Comment ouvrir un salon de coiffure sans brevet professionnel ?

Il est toutefois possible d’ouvrir un salon de coiffure sans diplôme mais dans ce cas-là, votre conjoint ou l’un de vos salariés doit obligatoirement être titulaire d’un diplôme en coiffure. Vous en serez alors le gérant en tant que personne physique et donc en assurerez la gérance sans pour autant être qualifié pour réaliser des coupes de cheveux, des couleurs et autres brushings et mises en pli. Dans ce cas, vous pourrez être travailleur non salarié ou salarié, cela dépendra de votre choix de la forme du statut juridique de l’entreprise et votre conjoint devra en outre avoir le statut de conjoint-collaborateur ou de conjoint-salarié.

Ouvrir un salon de coiffure : une activité commerciale ou artisanale ?

Exploiter un salon de coiffure est une activité artisanale. Pour se lancer dans une activité artisanale avant 2019, il fallait passer obligatoirement le Stage de Préparation à l’Installation (SPI) mais depuis la loi Pacte du 22 mai 2019, le SPI est devenu facultatif.

Vous pouvez aussi en faire une activité commerciale si vous choisissez de vendre dans votre salon des produits de soin capillaire tels que des shampooings, des baumes, des crèmes ou du matériel de coiffure. Sachez qu’à partir de 10 salariés employés dans votre salon de coiffure, vous basculez vers une activité commerciale. Votre commissaire aux comptes vous accompagnera alors dans ce changement.

Quel statut juridique choisir pour ouvrir son salon de coiffure ?

Pour ouvrir votre salon de coiffure, il va vous falloir gérer la partie administrative pour donner une structure légale à votre entreprise. Vous allez donc devoir choisir la forme juridique avant de déclarer votre salon de coiffure et cela doit faire partie de votre projet de création d’entreprise, de votre business plan.

Que vous créiez votre salon de coiffure dans un local dédié ou bien que vous proposiez des services de coiffure à domicile, il n’est pas recommandé de choisir le statut de la micro entreprise ou auto entreprise pour votre salon de coiffure. En effet, opter pour le régime de la micro -entreprise en étant micro-entrepreneur n’est pas très bien adapté pour une activité de coiffure car il impose un plafond pour votre chiffre d’affaires annuel et ne protège pas votre patrimoine personnel. A moins que vous ne vous satisfaisiez de peu…chaque statut juridique ayant ses avantages et inconvénients.

Vous pourrez alors choisir de créer votre société pour faire de votre salon de coiffure une entité autonome dont le patrimoine n’est pas confondu avec votre patrimoine personnel. On parle alors d’insaisissabilité. Parmi les différents statuts juridiques de société, vous aurez le choix entre la société unipersonnelle ou bien avec plusieurs associés. Il existe notamment la SARL (Société A Responsabilités Limitées à ne pas confondre avec la SA, Société Anonyme ou encore la société en nom propre) ou l’EURL(Entreprise Unipersonnelle à Responsabilités Limitées), ou encore la SAS (Société par Actions Simplifiées) ou la SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle). Ainsi, et presque sans apport initial, vous pourrez ouvrir votre salon de coiffure car il n’existe pas de montant minimum pour le capital social de ces deux formes sociales (1€ suffit). Ces formes sociales ont l’avantage de vous protéger des difficultés économiques et financières que votre salon de coiffure pourrait traverser. Vos créanciers professionnels ne pourront pas saisir vos biens personnels pour obtenir le paiement de leurs factures. Pour plus d’informations et savoir quelle société choisir cliquez ici.

Dans tous les cas de figure, et quel que soit votre statut juridique, vous aurez toujours à faire face à des obligations comptables dont le dépôt des comptes annuels et serez soumis à l’impôt.

Ouvrir un salon de coiffure en étant franchisé 

Vous pouvez aussi créer votre entreprise en ouvrant votre salon de coiffure non pas en totale indépendance mais en passant par un contrat de franchise. Cela vous permet de profiter de la renommée et du savoir-faire d’une enseigne reconnue dans la coiffure afin d’avoir une base de clients déjà acquise et aussi profiter des ressources offertes par le franchiseur. N’hésitez pas à procéder à un comparatif des enseignes proposant la franchise.

Cependant, vous devrez respecter les modalités du franchiseur dans votre activité et également payer un droit d’entrée ainsi que des redevances. La liberté de gestion de votre salon de coiffure sera donc limitée.

Ouvrir un salon de coiffure en étant indépendant

Il existe de nombreuses très petites entreprises (TPE) et petites moyennes entreprises (PME) dans le milieu de la coiffure et vous pouvez tout à fait développer votre activité en indépendant. Les salons de coiffure de proximité ont encore de beaux jours devant eux. Le savoir-faire d’un artisan est toujours très apprécié de la clientèle. N’est pas coiffeur qui veut !

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite