Comment devenir serrurier indépendant ?
 

Comment devenir serrurier indépendant ?

Votre passion pour les métaux ne vous lâche pas. Vous apprivoisez comme personne le fer ou le bronze et le transformez en clé, serrure, garde-corps ou balustrade tel un vrai artisan d’art ? Aucun doute, vous êtes fin prêt à vous installer comme serrurier indépendant !

En quoi consiste le métier de serrurier indépendant ?

Le serrurier-métallier (ne pas confondre avec le métier de serrurier-dépanneur) a considérablement évolué depuis une trentaine d’années. Il ne façonne plus seulement les serrures, les clés ou les gonds mais travaille fréquemment pour d’autres entreprises du BTP.

Artisan d’art et spécialiste de la ferronnerie d’art, ce professionnel dessine et fabrique des balcons, des portails, des volutes, des feuilles nervurées… Sa fibre artistique, sa connaissance de l’histoire de l’art en font un interlocuteur idéal sur les chantiers auprès du décorateur ou de l’architecte.

Le serrurier intervient également sur tout type de construction métallique du bâtiment : menuiseries (porte, fenêtre, véranda ou garde-corps…) mais aussi sur les charpentes (pont, passerelle, pylône…).

Le serrurier-métallier peut travailler seul ou en équipe. Il a le sens du détail et des finitions, ce qui lui permet d’offrir à ses clients un travail de haute qualité. À partir des plans, le métallier prend ses mesures et dessine son ouvrage. Puis, dans son atelier, il effectue la découpe, plie, meule, ajuste et soude. Il se rend ensuite sur le chantier pour procéder au montage définitif des éléments. Il en assure également la maintenance et l’entretien.

Quels diplômes pour s’installer à son compte comme serrurier indépendant ?

Pour exercer le métier de serrurier, il faut pouvoir justifier d’une immatriculation au répertoire des métiers. En tant qu’activité artisanale, l’activité de serrurerie ne peut être exercée que par des personnes qualifiées, nécessitant des compétences manuelles reconnues.

Pour devenir serrurier indépendant, vous devez avoir suivi une formation professionnelle et être titulaire d’un diplôme d’Etat. CAP serrurier-métallier, BP serrurerie-métallerie, Bac pro artisanat métiers d’art option serrurerie, ou encore, BTS constructions métalliques, sont quelques-uns des diplômes reconnus pour exercer la profession.

Si vous ne possédez aucun de ces diplômes et que vous souhaitez vous lancer dans un projet de création d’entreprise de serrurerie, la connaissance du métier peut suffire à s’installer à con compte. Si vous justifiez d’au minimum 3 années d’expérience en tant que salarié du même secteur, vous êtes exempté de présentation de diplôme et pourrez donc créer votre entreprise de serrurerie indépendante.

Devenir serrurier indépendant nécessite de développer et acquérir d’autres compétences. Gestion administrative ou gestion financière sont au cœur de la réussite d’une entreprise. Pourquoi ne pas envisager une formation dans ce domaine ? Le SPI ou Stage de Préparation à l’Installation était obligatoire jusqu’en 2019 pour toute personne désireuse d’exercer une activité artisanale à son compte. Formation devenue facultative depuis la loi Pacte (entrée en vigueur le 22 mai 2019), elle reste cependant recommandée avant toute création d’entreprise artisanale.

Les qualités pour ouvrir une serrurerie indépendante

Le serrurier est un professionnel qui réalise des ouvrages en métal destinés à sécuriser des bâtiments ou encore à les décorer. Le serrurier est minutieux, précis dans ses gestes, mais doit aussi être en forme sur les chantiers. Le serrurier exécute le travail préparatoire dans son atelier, mais peut être amené à se déplacer pour réaliser des dépannages ou des réparations chez ses clients, particuliers ou professionnels. Il manie régulièrement des charges lourdes, d’où la nécessité d’avoir une bonne condition physique.

Quelles démarches pour s’installer à son compte en tant que serrurier indépendant ?

Le serrurier indépendant doit pouvoir justifier de sa qualification professionnelle. Son diplôme ou une attestation de qualification délivrée par la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat) sont indispensables pour l’immatriculation de son entreprise. Grâce à ces documents, l’entrepreneur pourra déclarer officiellement sa structure auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) le plus proche.

Pour donner une existence légale à votre activité de serrurier indépendant, vous devez au préalable choisir le statut juridique. Certains entrepreneurs se tournent vers le statut de la micro-entreprise pour la création d’une entreprise de serrurerie. Le statut de micro-entrepreneur donne droit à des avantages fiscaux et des démarches administratives moins lourdes, mais impose un seuil de plafonnement du chiffre d’affaires. Vous pourrez choisir de créer votre société en tant que personne morale et vous déclarer en SARL ou bien en SASU.

Quelles réglementations spécifiques au métier de serrurier indépendant ?

L’exercice de l’activité de serrurier concerne des chantiers publics, des travaux qui relèvent des bâtiments recevant du public ou bien des interventions chez les particuliers.

Le serrurier indépendant doit donc être en capacité de couvrir les risques éventuels liés à son activité. Il doit pour cela justifier d’une assurance en responsabilité civile professionnelle décennale. Les références de cette assurance devront figurer sur tous les devis et factures émis par le serrurier indépendant.

Le serrurier peut aussi intervenir pour des travaux de dépannage ou d’entretien à domicile chez le particulier. Il devra donc afficher, selon les règles d’information de la profession, ses tarifs et son taux horaire pour les interventions à domicile. Par ailleurs, si le serrurier intervient sur des installations électriques, il devra être habilité en respectant la norme NF C 18-510.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite