Comment créer une entreprise de menuiserie ?
 

Comment lancer son entreprise de menuiserie ?

En tant que menuisier, vous êtes en charge de la structure en bois et de la charpente des constructions en intérieur ou en extérieur. Vous gérez ainsi la fabrication et la mise en place des constructions en bois, mais aussi parfois en verre, aluminium ou encore PVC. C’est un métier de passion où il y aura toujours du travail. Vous pourrez également vous lancer dans la création et dans la construction de meubles sur mesure pour vos clients.

Pour créer votre entreprise de menuiserie, vous devrez donc pouvoir justifier d’au moins 3 ans d’expérience en tant que menuisier salarié par exemple, ou bien attester d’une formation dans votre spécialité, tel qu’un CAP menuiserie ou bien un BP. Il est cependant conseillé d’avoir eu une première expérience en tant que salarié pour avoir une bonne idée du métier, et de l’expérience professionnelle.

De plus, avoir une expérience dans la profession n’est pas la seule contrainte pour pouvoir ouvrir votre entreprise de menuiserie à votre compte. Vous devrez aussi montrer que vous avez les compétences pour gérer une entreprise et assurer la fonction de patron. Travailler à son compte implique, en effet, de devoir gérer de nombreuses démarches administratives. Vous devrez réaliser des devis, envoyer vos factures, déclarer vos revenus…

Ouvrir son entreprise de menuiserie implique des tâches administratives et de gestion qu’il ne faudra pas négliger si vous voulez exercer le métier de menuisier indépendant et être rentable. Ainsi, il faudra obligatoirement faire une formation en gestion nommée SPI ou stage de préparation à l’installation. Sans cela, vous ne pourrez pas travailler de manière déclarée.

Ce stage a pour but de vous donner toutes les informations et les ressources nécessaires pour savoir gérer une entreprise de A à Z et faire face à toutes les problématiques d’un chef d’entreprise. Vous ne pourrez donc pas ouvrir votre entreprise de menuiserie sans le SPI, sauf si vous avez déjà été chef d’entreprise auparavant, ou alors si vous disposez d’un diplôme en gestion ou en droit. (ndlr : avec la loi Pacte du 22 mai 2019, le SPI devient facultatif pour tous les artisans).

Quelle forme juridique est adaptée pour devenir menuisier indépendant ?

Vous pouvez vous lancer au plus vite en tant que menuisier indépendant en choisissant le statut de la micro-entreprise pour votre entreprise de menuiserie. En tant qu’auto-entrepreneur, vous pourrez commencer à travailler très rapidement. En effet, vous pouvez faire vous-même la déclaration en ligne de votre micro-entreprise et recevoir votre numéro SIREN en quelques semaines. Ce sera essentiel pour débuter vos prestations de menuiserie auprès de vos clients.

Cette forme juridique est avantageuse, car elle ne présente pas de contraintes lourdes dans la mise en place de votre entreprise. Cependant, elle limite le développement de votre entreprise de menuiserie, car vous ne pourrez pas dépasser un certain seuil de chiffre d’affaires ou alors vous ne pourrez pas vous associer. Et si vous dépassez ce chiffre au bout d’une année, toutes vos factures seront à revoir en incluant la TVA.

Si vous avez pour projet de créer une entreprise plus importante, vous pourrez choisir de créer une véritable société. Il faudra donc entamer les démarches administratives et juridiques pour faire naître votre entreprise de menuiserie. Cela signifie faire une déclaration auprès du registre des métiers et de la chambre des métiers et de l’artisanat (tous les métiers du BTP relèvent de l’artisanat), faire immatriculer votre entreprise, avoir un numéro KBIS etc.

Si vous penchez pour cette option, il faudra choisir entre différents statuts comme la SARL, la SASU ou encore l’EURL. Chaque statut présente ses avantages et ses inconvénients fiscaux, à vous de choisir celui qui convient le mieux à votre projet professionnel.

Les réglementations à respecter pour ouvrir une entreprise de menuiserie

Exercer votre activité de menuisier indépendant nécessite de travailler sur la fabrication des structures, des charpentes, fenêtres ou escaliers qui ont pour finalité de recevoir le public. Et cela que vous exerciez vos services auprès de professionnels ou de particuliers.

C’est donc un métier soumis à de nombreux risques plus élevés que les autres métiers. Vous pouvez facilement vous couper, chuter ou encore subir des dégâts matériels. Un accident de travail est vite arrivé dans ce milieu.

C’est pourquoi il est obligatoire de souscrire à une assurance. L’assurance de responsabilité civile professionnelle est obligatoire. De plus, pour tous les métiers du BTP, l’assurance décennale est également requise. Cette assurance vous promet une protection et le remboursement des frais éventuels liés aux travaux dans les 10 années qui suivent la fin des travaux. Et si vous ne pouvez pas travailler pendant une certaine durée, vous pourrez recevoir une indemnisation.

Vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité ?

 

Tous nos articles

Création d'entreprise

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment ouvrir un restaurant ?

Lire la suite
Création d'entreprise

Comment devenir YouTubeur ?

Lire la suite